WOOD • PRODUITS • BOIS DE BARDAGES

BOIS DE BARDAGES

Quelle espèce de bois choisir pour revêtir votre façade ?

La couleur et le prix sont bien sûr importants, mais la durabilité reste l'élément déterminant par excellence. Elle doit en effet être suffisamment élevée, c'est-à-dire une classe de durabilité naturelle I, II ou III. Vous pouvez également utiliser des espèces moins durables moyennant un traitement de préservation préalable.

Lames verticales ou horizontales ?

Le choix de poser les lames horizontalement ou verticalement n'est pas uniquement d'ordre esthétique. Les lames verticales évacuent plus rapidement l'eau de pluie. Les deux méthodes présentent, toutefois, un risque d'absorption d'humidité. Seule une bonne protection des faces transversales du bois (avec un débordement de toiture ou des profilés par exemple) protégera votre façade.

Grisaillement naturel/Finition

Soumis aux intempéries, le bois sans finition va grisailler progressivement avec des nuances suivant l'environnement et, en particulier, en fonction du degré de pollution de l'air. Par exemple, en milieu urbain, où l'air est pollué, la teinte sera généralement plus sombre (gris foncé à noirâtre) que le gris argenté ordinaire en raison de la fixation des particules polluantes à la surface du bois.
Le grisaillement est un phénomène superficiel naturel sans conséquence sur la durabilité de l'élément. Il convient de mentionner qu'un bardage sans finition ne nécessite que peu d'entretien et sera durable dans le temps pour autant que sa mise en oeuvre soit conforme aux presciptions.
Si le choix est de laisser grisailler le bois naturellement, il s'agira dans la plupart des cas d'un phénomène irrégulier, qui s'étale sur plusieurs années selon l'exposition et les conditions climatiques. Des variations de teinte peuvent être observées, mais après plusieurs années, cela s'estompera, et le bois présentera une coloration uniforme.
Il est également possible d'anticiper le grisaillement et ainsi éviter les effets d'un changement irrégulier de la couleur par l'application d'une lasure oxydante et/ou colorée (saturateur) sur le bardage.

Pose

Le bois destiné au bardage doit présenter une épaisseur de minimum 15 mm, idéalement 18 mm. Un espace suffisant derrière le bois massif vous garantira une bonne ventilation. Le bois séchera ainsi plus rapidement après les jours de pluie, ce qui augmentera sa longévité. Un écran perméable à la vapeur et étanche à l'eau évitera les infiltrations d'humidité. Les métaux en contact avec le bois peuvent se corroder. Il est donc conseillé d'utiliser des vis et des clous en acier inoxydable.